Salon de Provence

Salon de provence

Après 2 heures de trajet j’arrive à la gare TGV d’Avignon, mes hôtes Eliane et Jean-Jacques m’attendent sur le quai. Les voyageurs sont surpris dès qu’ils pénètrent dans la gare, l’architecture très futuriste surprend et invite les visiteurs à poursuivre le voyage vers l’extérieur.   

  • Salon de Provence est situé en région Provence Côte d’Azur, au cœur du département des Bouches du Rhône. Nous partons dans l’après-midi visiter la chapelle Notre Dame de Beauregard, elle est située à flanc de colline à Orgon.

Une fois là-haut on découvre le massif des Alpilles, le massif du Luberon « chaine de montagnes », le mont Ventoux et la Durance « rivière », la vue est à couper le souffle. Il y avait beaucoup de vent, heureusement nous avions prévu des gilets.

On découvre au milieu de nulle part un magasin de poteries tenu par Isabel, une jeune céramiste d’art qui a installé son atelier et magasin dans l’ancien monastère de la petite chapelle. Son accueil est chaleureux, elle explique son activité aux visiteurs.

Le lendemain visite du centre-ville de Salon de Provence, on y trouve de nombreux commerces et des lieux incontournables tels que :

  • La fontaine Moussue point de rencontre où certains viennent prendre la pause-café ou la pose photos.

  • Le château de l’Empéri un lieu historique qui accueille l’été de nombreux artistes. Néanmoins il faut avoir de bonnes jambes pour monter en haut de l’escalier. Une fois les marches gravies une vue panoramique s’offre à vous, « Eglise St Laurent, la tour de l’horloge et la maison de Nostradamus ».

                   

Et qui dit Provence dit savon de Marseille ! Nous nous rendons dans la boutique et à la savonnerie « Marius Fabre ». Nous visiterons la savonnerie « Rampal Latour » une prochaine fois.

Jean-Jacques et Eliane sont des guides hors pair de leur région. Ils me font découvrir tout au long de mon séjour ces lieux magnifiques :

  • La basilique Notre Dame de la Garde à Marseille, plus connue sous le nom de la « Bonne mère ».  Notre Dame de la garde est située tout en haut de la colline, elle surplombe la ville et domine la mer Méditerranée.

Sa beauté architecturale me laisse sans voix, croyez-moi ou non même les païens fléchiront les genoux en découvrant cette prouesse architecturale. Ensuite petite balade sur le vieux port, où sont amarrés de magnifiques voiliers. Nous déjeunons ensuite dans un petit restaurant situé dans une petite rue adjacente.

  • Les baux de Provence situé dans le massif des Alpilles, ce charmant petit village touristique appartient à la famille Grimaldi de Monaco. On y trouve de nombreux commerces « artisanat et gastronomie de la région ». Une fois là-haut je retiens mon souffle, la vue est magnifique.

Baux de provence

  • L’Abbaye Saint Michel de Frigolet situé à Tarascon entre Avignon et Barbentane. L’une des rares Abbaye en France encore habitée par une communauté de chanoines. L’abbaye accueille également des personnes en quête de paix, désireuses de retrouver la sérénité intérieure.

 Au sein de l’Abbaye une petite boutique aussi bien agencée qu’achalandée d’objets religieux, bière de l’Abbaye, miel… On y trouve une petite chapelle Romaine qui ne paie pas de mine de l’extérieur, mais qui laisse sans voix une fois à l’intérieur. Un décor très baroque auquel on ne s’attend pas. On ne sait plus où donner de la tête, on est submergé d’émotions en contemplant cet immense tableau artistique qui orne la petite chapelle de haut en bas « vitraux, colonnes… ». 

Un grand merci à mes hôtes « Eliane et Jean-Jacques », de m’avoir reçu chaleureusement, fait découvrir la région Provence côte d’Azur. Grâce au talent culinaire d’Eliane j’ai pu déguster quelques spécialités de la région, telles que Aïoli qui n’est pas juste une sauce, mais un plat typique provençale à base « de morue, d’escargots et de légumes de saison cuits à la vapeur » et sans oublier la fameuse soupe au pistou.

A la fin du séjour j’emporte dans ma valise des confitures maison « Figues et Méréville » préparées par Eliane, ainsi que du thym et du romarin sauvage fraichement cueillis par Jean-Jacques.

 

S.DULIO

  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.